Teddy Goldsmith Ecrivain, philosophe, l'un des grands penseurs de l'écologie
  |   Articles de l'Ecologiste   |   Les arts sacrées   |   Le climat   |   Le developpement   |   L'écologie   |   L'économie   |   L'evolution   |   Interviews   |   Nourrir le monde   |   Les peuples traditionelles   |   La pollution   |   La religion cosmique   |   La santé   |   La science et la technique   |   Les sept sentiers   |   La société   |   Le Tao de l'écologie   |  

Les peuples traditionelles

2004-10-06
Le monde des Kogis - Preface au livre Kogis : le réveil d'une civilisation précolombienne de Éric Julien. Edition de Albin Michel, Paris, 2004.
2004-09-00
L'agriculture traditionnelle au Sri Lanka - entretien avec Mudiyanse Tennekoon - Mudiyanse Tennekoon est devenu ces dernières années l'une des figures de la defense des paysans et de l'agriculture traditionnelle au Sri Lanka. Teddy Goldsmith l'a rencontré en 1982. Publié dans L'Ecologiste n°14, automne 2004.
2003-02-00
Les peuples premiers et l′harmonie de l′univers - « Dans le monde entier, depuis les origines de l'humanité, la croyance qu'une société doit suivre une certaine voie ou « Chemin » - pour se maintenir elle-même ainsi que le monde qui l'entoure, est commune à bien des sociétés et cultures... ». Publié dans L'Écologiste nº 9, février 2003.
2002-06-30
Pour I'homme traditionnel, servir ses dieux, c'est suivre le Chemin - Chapitre 63 de Le Tao de l'écologie : Une vision écologique du monde.
1997-01-00
Le chemin - une vision écologique du monde - Cet article était publié en Inter Culture Vol XXX n°. 1, « Ecosophie et Sylvilisation », Hiver - printemps 1997 / cahier n°. 132. Ce texte se veut une synthèse du livre Le Défi du XXIe siècle - une vision écologique du monde, (Editions du Rocher, Paris).
1976-04-00
Nous sommes tous des Romains décadents - Le chapitre premier de Le Grand Tournement (Green Books, 1988), aussi publié dans The Ecologist (juillet 1975) et Le Sauvage (avril 1976). En cet essai puissant, Teddy Goldsmith trouve qu'un délabrement interieur moral et politique, et une agriculture non durable, ont contribué d'une manière essentielle à la faillite de l'empire Romain, tandis que les invasions Barbares ne furent que le coup de grace. Les comparaisons avec notre société et notre sentiments malavisés de permananence sont troublants.
DESSUS799377   

This website is automatically published and maintained using 2tix.net.