Teddy Goldsmith Ecrivain, philosophe, l'un des grands penseurs de l'écologie
  |   Articles de l'Ecologiste   |   Les arts sacrées   |   Le climat   |   Le developpement   |   L'écologie   |   L'économie   |   L'evolution   |   Interviews   |   Nourrir le monde   |   Les peuples traditionelles   |   La pollution   |   La religion cosmique   |   La santé   |   La science et la technique   |   Les sept sentiers   |   La société   |   Le Tao de l'écologie   |  

La société

2006-09-00
La vie humaine dans la société industrielle - jamais autant que dans notre société on n'a entendu dire que l'homme était au centre de toutes les préoccupations. Or jamais les conditions de la vie sur terre n'ont été oussi menacées sans que personne ne s'en préoccupe vraiment. Exploration d'un paradoxe, par Teddy Goldsmith. Publié dans L'Ecologiste n° 20, automne 2006.
2006-06-00
Le gène du chômage - Pour quelqu'un qui a un marteau dans la tête, le monde est un immense clou. Pour l'industrie des biotechnologies, qui aura bientôt breveté tout gène transgénique aux promesses thérapeutiques lointaines, le monde n'est rien moins qu'un gène défectueux. Publié dans L'Ecologiste n°19, été 2006.
2001-00-00
Halte à la grande confiscation - le développement « ne mène qu'à une augmentation sans précédent de l'insécurité générale, du chômage, de la pauvreté, des maladies, de la malnutrition et des perturbations environnementales ». Cette article est le Chapitre 25 du livre Le Procès de la Mondialisation, publié sous la direction d'Edward Goldsmith et Jerry Mander.
1994-11-25
Entretien de Laurent Ozon avec Edward Goldsmith. Laurent Ozon est membre de l'Association Nouvelle Écologie. Propos recueillis le 25 novembre 1994.
1976-04-00
Nous sommes tous des Romains décadents - Le chapitre premier de Le Grand Tournement (Green Books, 1988), aussi publié dans The Ecologist (juillet 1975) et Le Sauvage (avril 1976). En cet essai puissant, Teddy Goldsmith trouve qu'un délabrement interieur moral et politique, et une agriculture non durable, ont contribué d'une manière essentielle à la faillite de l'empire Romain, tandis que les invasions Barbares ne furent que le coup de grace. Les comparaisons avec notre société et notre sentiments malavisés de permananence sont troublants.
DESSUS799373   

This website is automatically published and maintained using 2tix.net.